La base de données

Installation de la base de données

Nous allons choisir mysql/mariadb comme base de données avec la commande suivante:
Sous Debian et ses dérivées:


sudo apt-get install mariadb-server


Sous Fedora:


sudo dnf install mariadb-server


Si vous avez une ancienne version, mariadb ne sera peut-être pas disponible. Dans ce cas installez mysql-server. Afin de vous guider au mieux nous allons vous expliqué par moments certaines manipulations supplémentaire à effectuer sous potgreSQL notament pour pouvoir vous connecter à celle-ci(postgreSQL) sur une web-app comme phppgAdmin ou pgadmin. La base de données et belle et bien installée. Maintenant installons une web-app appelée phpmyadmin. Celle-ci nous permet d'administrer ou du moins d'accéder à nos données bien que cela ne soit pas fortement conseillé depuis l'éxterieur. De ctte façon, vous pourrez accéder à votre base si vous êtes en vacances par exemple. Cela permettra également d'acceder à vos données de façon graphique.

Installation de phpMyAdmin

Installons donc phpmyadmin avec la commande suivante:
Sous Debian et ses dérivées:


sudo apt-get install phpmyadmin


Sous Fedora:


sudo dnf install phpMyAdmin


Sous Debian et ses dérivées:

Installation de adminer

Si phpMyAdmin n'est pas disponible surtout sous Debian 10 Buster, installez adminer avec la commande suivante:


sudo apt-get install adminer


Adminer à l'vantage de pouvoir se connecter à plusieurs type de bases de données y compris celles citées sur la page précédente. Si l'url suivante ne fonctionne pas:


http://localhost/adminer
ou
http://localhost/adminer.php


Vous devez créer un alias comme ceci:


sudo nano /etc/apache2/conf-available/adminer.conf


Et le contenu de ce fichier sera celui-ci:


Alias /adminer "/usr/share/adminer/adminer.php"


Enfin activez votre configuration:


sudo a2enconf adminer.conf


Redemarrage:

Une fois que le gestionnaire graphique est installé redémarrez apache avec la commande suivante:

Sous Debian et ses dérivées:


sudo systemctl restart apache2


Sous Fedora:


sudo systemctl restart httpd


Maintenant, ouvrons phpmyadmin depuis le navigateur via l'url suivante:

Avec phpMyAdmin:


http://localhost/phpmyadmin
ou:
http://localhost/phpMyAdmin


Avec adminer:


http://localhost/adminer
ou:
http://localhost/adminer.php